Aller au contenu principal
e-commerce-2019-fevad
Articles métier

E-commerce en 2019 : ce que nous disent les chiffres de la FEVAD

Reading time
4 min
Auteur
avatar_laureline.png
Lauréline Saux
Partager

Le e-commerce poursuit son évolution en 2019, retour en chiffres sur les tendances et les innovations les plus prometteuses.

L’année 2019 est déjà bien avancée, quel est le bilan du e-commerce à la mi-année ? Comment se situent les e-commerçants dans la période actuelle ? À quelles évolutions faut-il s’attendre en 2019 ? Quelles sont les grandes tendances qui se dégagent en 2019 ?

Pour vous apporter des éléments de réponse, nous avons décrypté les études les plus récentes de la FEVAD :

1. Le e-commerce en pleine évolution

Chiffre bilan fevad

Sur les 3 dernières années, le nombre de sites marchands actifs a progressé de 50 %.

En 2019, on en dénombre 180 000, c’est-à-dire 24 000 sites de plus qu’en 2018. L’e-commerce se porte plutôt bien avec un chiffre d’affaires global qui atteint près de 25 milliards au premier trimestre 2019, soit 11,9 % de plus qu’en 2018.

Les ventes sur smartphones et tablettes augmentent également et le canal mobile représente en 2019 plus de 35 % du chiffre d’affaires des sites e-commerce.

Que faut-il en retenir ?

Sans surprise, le commerce sur internet continue de progresser, notamment grâce au mobile qui représente une part de plus en plus importante des ventes en ligne. Cela montre que les cyberacheteurs ont un comportement omnicanal.

Autrefois, les clients se rendaient directement en magasin. Désormais, il existe de nombreux canaux qui leur permettent d’interagir et de convertir auprès d’une marque et les e-commerçants doivent s’adapter à ces nouvelles habitudes pour convertir le maximum de visiteurs en acheteurs.

Frederic_optimisation_experience_utilisateur_commencerFrédéric de Todaro, Head of Consulting - Kameleoon

2. Les e-commerçants sont optimistes et recrutent

Malgré les inquiétudes concernant la concurrence des nouvelles plateformes d’importation de produits asiatiques (29 %) et la baisse de la consommation des ménages liée au pouvoir d’achat (29 %), 88 % des e-commerçants sont optimistes, dont 33 % qui se disent plus optimistes qu’en 2018.

Le CA est en évolution et 81% des e-commerçants sont confiants quant aux perspectives de croissance de leur chiffre d’affaires en 2019, dont 20 % misent sur une forte croissance.

Cela se ressent sur l’embauche puisqu’une entreprise sur deux a vu ses effectifs augmenter en 2018. Cela devrait continuer de progresser en 2019 avec 49 % des entreprises qui prévoient de recruter.

Que faut-il en retenir ?

Malgré une concurrence toujours croissante, les e-commerçants constatent majoritairement une hausse du CA. Les perspectives d’amélioration pour 2019 sont bonnes et ont un impact direct sur le recrutement au sein des entreprises.

Les e-commerçants disposent aujourd’hui d’outils qui leur permettent d’optimiser leur CA et leurs marges. Ainsi, malgré les difficultés du marché, la plupart des entreprises constatent une croissance de leur chiffre d’affaires et peuvent recruter à de nouveaux postes stratégiques qui voient le jour dans les entreprises (spécialiste optimisation, chargé de personnalisation, etc).

Frederic_optimisation_experience_utilisateur_commencerFrédéric de Todaro, Head of Consulting - Kameleoon

3. Les cyberacheteurs adoptent l’omnicanal

On dénombre 38,8 millions de cyberacheteurs, un chiffre qui augmente de 4 % par rapport à 2018 et plus de 400 millions de transactions ont été réalisées sur les sites e-commerce au cours du premier trimestre 2019 (+19 %).

Les cyberacheteurs font en moyenne 4 transactions par mois et le montant moyen des dépenses augmente sur le trimestre de 12,2 % par rapport à 2018 avec pourtant un panier moyen à 61 €, chiffre en baisse par rapport à 2018.

Les habitudes des cyber-acheteurs évoluent puisque 39 % achètent depuis un smartphone, 23 % sur la tablette et même 2 % via… un assistant vocal !

Que faut-il en retenir ?

Bien que le montant du panier moyen diminue par rapport à l’an dernier, l’achat en ligne devient une habitude pour les consommateurs qui achètent plus régulièrement et dépensent donc plus sur le trimestre par rapport à 2018.

Par ailleurs, ces chiffres confirment le comportement omnicanal des acheteurs qui se dirigent vers des outils comme le mobile, la tablette, etc. Adopter une stratégie omnicanal devient urgent pour les e-commerçants.

Les cyberacheteurs utilisent plusieurs outils et s’attendent à retrouver une expérience identique d’un device à l’autre. Les marques doivent repenser leurs stratégies sous le prisme de l’omnicanal.

Frederic_optimisation_experience_utilisateur_commencerFrédéric de Todaro, Head of Consulting - Kameleoon

4. L’IA et le prédictif, les investissements prioritaires en 2019

Lorsque l’on interroge les e-commerçants sur les innovations qui semblent être les plus prometteuses pour l’année à venir, c’est le marketing prédictif qui arrive en tête. 28 % ont déjà proposé cette amélioration et pour 40 % il s’agit d’un projet à réaliser dans un proche avenir.

Les services à base d’IA arrivent à la troisième place du podium. Graphique tendance ecommerce 2019

Que faut-il en retenir ?

Sans surprise, l’IA est au cœur des innovations et représente le principal domaine d’investissement pour les e-commerçants en 2019. Les applications de l’IA dans le domaine de l’e-commerce sont nombreuses : gestion des stocks, des bases de données, chatbots qui assistent les clients sur le site, essayage virtuels à l’aide d’une webcam mais aussi personnalisation du parcours client onsite grâce au marketing prédictif.

 

La personnalisation IA

Le marketing prédictif permet de mieux cibler les visiteurs et donc de proposer des actions qui s'adaptent aux acheteurs et à leur intention d’achat. Cela permet de réduire les coûts des campagnes et d’avoir un meilleur retour sur investissement. Vous voulez savoir comment ça fonctionne ?

Consultez la success story de Cdiscount qui double son ROI grâce à la personnalisation IA.

avatar_laureline.png
Lauréline Saux
Content Marketer chez Kameleoon, Lauréline analyse tous les retours de nos clients et consultants et partage les meilleures pratiques d'optimisation de la conversion.
Topics covered by this article