Skip to main content
reconciliation-des-donnees-kameleoon
Produit et innovation

La réconciliation des données avec Kameleoon

Reading time
7 min
Author
Géraud Bornet

1. Le parcours client est une science complexe

Les visiteurs de votre site utilisent de plus en plus d’appareils différents – ordinateur personnel, smartphone, ordinateur de bureau, tablette… À cela s’ajoute aussi de nombreuses manières de consulter vos environnements : navigateurs différents, sites web affichés en versions desktop ou mobile, applications, emails... Plus de 7 clients sur 10 empruntent au moins 2 canaux différents avant d'acheter.

En somme, de la découverte d'un besoin à la conversion auprès de votre marque, les touchpoints se multiplient et il existe autant de parcours d'achat qu'il existe d'individus. Il est donc essentiel de proposer à vos visiteurs une expérience omnicanal, qui soit cohérente et pertinente tout au long du parcours client.

C'est alors que survient la principale difficulté de l'omnicanal : comment avoir une vision unifiée des visiteurs sur tous les canaux ?

La multiplication des parcours possibles et l’utilisation de plusieurs navigateurs peut vous induire en erreur : une seule personne réelle pourra par exemple être comptabilisée comme 3 visiteurs uniques si elle consulte votre site sur son ordinateur de bureau le lundi, son smartphone le mercredi, et sa tablette le weekend.

Pour éviter d'avoir une vision faussée de vos données visiteur, il vous faut réconcilier vos données.

2. La réconciliation des données, c'est quoi ?

Si votre site permet aux visiteurs de s’identifier, vous devez alors mettre en place une stratégie de réconciliation des données - d’autant plus si cet espace connecté est utilisé par une forte partie du trafic.

Concrètement, la réconciliation des données consiste à regrouper et « dé-dupliquer » des données identiques, qui proviennent de sources différentes. On dispose alors d’un suivi unifié pour réaliser nos analyses et actions marketing.

L’intérêt est double :

  • Pour le visiteur, l’expérience d’utilisation est améliorée. Son expérience est cohérente quel que soit le navigateur ou l’appareil qu’il utilise. Dans le cas d'un test A/B, il est exposé à la même variante ; dans le cas d'une personnalisation, il vit la même expérience personnalisée.
  • Pour vous, en tant que marque, c’est une compréhension plus fine des interactions de vos visiteurs avec vos différents environnements. Cela peut aussi corriger de fausses impressions de départ sur le volume de trafic, ou sur les performances des objectifs de conversion.

Pour faire un parallèle, il s’agit d’une mise en place relativement similaire à la fonctionnalité « User-ID » dans Google Analytics, qui permet notamment de générer les rapports multi-appareils. Pour activer cette fonctionnalité dans Google Analytics, vous avez besoin de faire remonter l’ID du visiteur dans le code de suivi. Ceci permet ensuite d’avoir une vue unifiée sur les interactions d’un même visiteur dans les rapports, quel que soit l’appareil ou le navigateur utilisé.

Côté Kameleoon, la logique est la même : nous utilisons l’ID du visiteur pour unifier l’affichage des expériences en ligne et réconcilier les données d’analyse.

3. Comment mettre en place la réconciliation des données dans Kameleoon ?

Étape 1 : Trouver l'identifiant unique sur votre site

Tout d’abord, repérez l'endroit où l'identifiant unique de chaque visiteur est disponible sur votre site. Généralement il s’agit de l’ID client, qui peut être par exemple disponible dans le code source ou dans le DataLayer.

 

Étape 2 : créer une donnée personnalisée

Nous allons nous servir de cet ID pour créer une donnée personnalisée, que l’on définira en tant qu’identifiant de mapping. C’est cet identifiant qui permettra à Kameleoon de reconnaître un même utilisateur et de lui proposer des expériences unifiées, quel que soit le support qu’il utilise pour consulter votre site.
Qu’est-ce qu’une donnée personnalisée au fait ? Sur votre site, un certain nombre de données transitent, en plus de ce qui est affiché à l’écran pour le visiteur. Ce sont par exemple toutes les données disponibles dans l’url, le code source ou le DataLayer. Il est possible de se servir de ces données, et de les exploiter avec Kameleoon. Par exemple en tant que critère de ciblage d’un test ou d’une personnalisation, ou pour ventiler les résultats dans le reporting. Vous pouvez les configurer dans votre back-office, dans la section Ciblage > Outils avancés > Données personnalisées

Tout d’abord, créez votre donnée personnalisée dans le back-office Kameleoon :

Dans cet exemple, nous utilisons la méthode de récupération via un dataLayer généré par Google Tag Manager, en indiquant le nom de la variable recherchée.

NB : D’autres méthodes sont possibles en plus de Google tag Manager : dataLayer généré par Tag Commander, Tealium ou la mise en place d’un code personnalisé.

Avant de créer la donnée personnalisée, il vous suffit de cocher l’option « Cette donnée correspond à un identifiant visiteur ». C’est aussi simple que cela !

Dès lors que vous aurez enregistré cette donnée personnalisée, Kameleoon va pousser cette information dans le LocalStorage du navigateur, lorsqu’un visiteur est ciblé par une Personnalisation ou un test A/B.

C’est ce qui permettra de l’identifier tout au long de son parcours omnicanal, et de lui proposer les mêmes expériences de navigation.

Une fois cette configuration effectuée, votre visiteur sera reconnu à chaque fois qu’il naviguera sur votre site en étant connecté. Son identifiant de mapping récupéré par Kameleoon permet de lui proposer une expérience cohérente sur tous les canaux.

De votre côté, vous bénéficiez d’une meilleure compréhension de la manière dont vos visiteurs interagissent avec votre site et avec vos expériences. Votre analyse est plus fine puisque vous pouvez suivre un visiteur d'un point de contact à un autre, en organisant vos résultats selon le scope « Visiteur » depuis votre page de reporting. 

Maintenant c’est à vous !

Géraud Bornet
Géraud Bornet est account manager chez Kameleoon.